vocabulaire du coureur

100% VMA

Cette vitesse est la vitesse obtenue lors d’un test de VMA, en travaillant cette vitesse on augmente toutes les vitesses de courses

110% VMA

Cette vitesse est particulièrement utile pour travailler l’efficacité de la foulée, les coureurs de demi fond sont ceux pour qui le travail de cette vitesse est plus la importante et car elle se rapproche de la vitesse de course sur de demi fond

80% VMA

Cette vitesse est la vitesse d’entraînement que l’on travaille pour développer la vitesse spécifique sur un marathon, toutefois ceci n’est valable que pour des coureurs tres experimentés et proche de 80% de vma sur le marathon, si vous n’êtes pas à cette valeur il faut alors courir à la place de 80% à votre % de vma sur cette distance

85% VMA

Cette vitesse est la vitesse entraînement que l’on travaille pour développer la vitesse spécifique sur un semi marathon, toutefois ceci n’est valable que pour des coureurs tres experimentés et proche de 85% de vma sur le semi-marathon, si vous n’êtes pas à cette valeur il faut alors courir à la place de 85% à votre % de vma sur cette distance
 

90% VMA

Cette vitesse est la vitesse entraînement que l’on travaille pour développer la vitesse spécifique sur un 10km,toutefois ceci n’est valable que pour des coureurs tres experimentés et proche de 90% de vma sur le 10km, si vous n’êtes pas à cette valeur il faut alors courir à la place de 90% à votre % de vma sur cette distance
   

95% VMA

Cette vitesse est la vitesse entraînement que l’on travaille pour développer la vitesse spécifique sur un 5000m,toutefois ceci n’est valable que pour des coureurs tres experimentés et proche de 95% de vma sur le 5000m, si vous n’êtes pas à cette valeur il faut alors courir à la place de 95% à votre % de vma sur cette distance

AÉROBIE

On parle d’aérobie pour toute réaction se déroulant en présence d’oxygène. Pour la course cette réaction est l’exercice musculaire. Pour se mettre en mouvement vos muscles ont besoin d’oxygène et plus vous courez vite, plus ils en consomment. Un footing reste en aérobie lorsque l’oxygène apporté aux muscles, via la respiration, est suffisant (on parle d’endurance fondamentale). Lorsque l’effort réclame plus d’oxygène que vous ne pouvez en fournir, on parle alors d’anaérobie.

CAISSE (avoir la)

Se dit d’un coureur dont le potentiel est optimum et qui est capable d’enchaîner des entraînements ou des courses sans flancher

CAP

Abréviation de Course à pied

CARDIO FRÉQUENCEMÈTRE

Appareil de mesure en direct de la fréquence cardiaque, Son utilisation s’avère difficile (voir impossible efficacement parlant) à l’entraînement pour des efforts inférieurs en durée à 3 minutes à cause de l’inertie cardiaque,

CLAQUAGES

(ou déchirure musculaire) Le claquage musculaire se produit lorsqu’il y a un étirement excessif d’un muscle. Il peut aller de la rupture de quelques fibres musculaires à la rupture totale du muscle

CONTRACTURE

Contraction douloureuse, involontaire et durable d’un certain nombre de fibres musculaires au sein d’un même muscle.La contracture est due à une sur utilisation d’un muscle

COOPER (test de)

Test de résistance consistant à courir 12 minutes le plus vite possible (d’où l’on déduit une vitesse) Anciennement utilisé pour évaluer la VMA celui-ci n’est plus utilisé

COTES

Le travail en cote est intéressant pour le travail de la coordination et pour la musculation spécifique du coureur

CROSS

Course sur des parcours vallonnés et sur différentes surfaces possibles, (terre, herbe etc.) parfois même avec des obstacles

DÉPRESSION

La fatigue due a entraînement ou à trop de courses peut mener à la dépression nerveuse, A l’inverse, la course à pied est un des ingrédients permettant de sortir la tête de l’eau en cas de dépression,

EKIDEN

Marathon en relais par équipe de 6

ELECTRO STIMULATION

Technique artificielle de travail musculaire utilisant un appareil envoyant des décharges électriques suffisantes pour induire une contraction musculaire

ÉLONGATION

Déchirure de quelques fibres musculaires du à une tension excessive du muscle

ENDURANCE

Allure de course où l’équilibre entre l’effort et l’apport en oxygène aux muscles est parfaitement respecté. L’effort se situe entre 60 et 80 % de la fréquence cardiaque maximale du coureur. C’est l’allure de base de tous les joggers.

ENTORSE

Une entorse est la conséquence d’un mouvement forcé d’une articulation. Si le squelette résiste, il ne se produit pas de fracture, mais une élongation ou une déchirure des ligaments. S’il s’agit seulement d’une élongation, c’est une entorse bénigne les ligaments sont déchirés, c’est une entorse grave.

ENTRAÎNEMENT

Démarche visant à "stresser" l’organisme pour l’amener à une adaptation

FARTLECK

Mot suédois signifiant « jeu de course ». Il s’agit d’un entraînement en nature à allures variées que l’on effectue sur terrain plat et en côtes. Le fartlek peut être libre ou plus codifié.

FATIGUE

L'entraînement a pour but de provoquer une fatigue dont on récupère par la suite, Si les entraînements ou les courses sont excessives, on ne récupère plus, donc on régresse ou on se blesse

FCMAX

Fréquence cardiaque maximum du cœur obtenue lors d’un effort intense et suffisamment long pour l’attendre

FCMINI

Fréquence cardiaque du cœur au repos, Variable en fonction de l’heure de la journée et l’état de forme
   

FOOTING

Courir en endurance, donc a une vitesse ou une discution et possible car ’essoufflement n’est pas excessif (entre 60 et 65% de la VMAet 60 à 80% de la FCMAX)

FRACTIONNE

Séance d’entraînement en endurance (jusqu’à 90% de sa FCM) ou en résistance (au-delà de 90%) qui consiste à diviser son kilométrage total en plusieurs fractions. Ce qui permet de soutenir une allure intense. Exemple : courir 10 fois 200 m ou 3 fois 3 Km avec, entre chaque intervalle, une période de récupération.

FRACTURE DE FATIGUE

elle n’est jamais le fait du hasard. Elle touche le plus souvent le pied et la jambe, mais peut aussi se manifester au bassin et même aux vertèbres ! La douleur qui débute d’abord insidieusement va rendre peu à peu impossible tout appui. Il ne s’agit pas d’une fracture vraie mais plutôt d’une microfissure de l’os. Cette dernière n’est jamais visible sur les radiographies initiales qui peuvent donc rassurer à tort. Seule la scintigraphie osseuse peut faire précocement le diagnostic.

FRUCTOSE

Sucre assimilé plus lentement que le glucose par l’organisme et possédant un indice glycémique moins élevé

GAINAGE

Musculation en statique de l’ensemble du tronc, ces exercices sont moins traumatisants que les exercices de musculation avec mouvement

GLACE

On devrait en permanence en avoir sur soit (mais comment faire) en cas de blessure pour limité l’inflammation

GLUCIDES

Appelés communément sucres, ils sont source de glucose qui est principalement utilisé par notre corps à des fins énergétiques (1 g de glucide apporte 4 kcal à l’organisme). Ils sont surtout contenus dans les produits sucrés et le sucre de table (sous forme de saccharose), le lait (sous forme de lactose), les fruits (sous forme de fructose) et les féculents comme les pâtes, le riz, le pain ou les légumes secs (sous forme d’amidon

GLUCOSE

Sucre avec un index glycémique très élevé, À consommer avec modération

GRAISSE

Nous en avons tous, et nous en consommant certainement trop, au risque de surcharge pondérale ou de trouble cardio vasculaire

HÉMOGLOBINE

L’Hémoglobine est une protéine constituante des globules rouge qui a la capacité de fixer l’oxygène, et qui participe donc à la grande majorité du transport de l’oxygène dans le sang.

HYPOGLYCÉMIE

C’est le fait de tomber en manque de sucre dans le sang, Les symptômes sont sudation excessive, fatigue intense, nausées

IMC

L’IMC est le rapport du poids sur la taille au carré. Il sert à déterminer si vous avez un surpoids et tient compte de votre corpulence. L’IMC vous donnera une bonne analyse de votre poids

(Le poids est exprimé en Kg et la taille est exprimée en mètre). L’OMS a défini 5 catégories : Maigreur IMC <18,5 Normal IMC de18,5 à 24,9 Surpoids IMC de 25 à 29,9 Obésité IMC > 30 Obésité massive IMC > 40

 

INTERVAL TRAINING

Plus communément appelé "fractionné" c’est-à-dire entraînement par fraction

JOGGING

Footing, endurance

LACTATE

Taux de lactate dans le sang. Le lactate étant le produit de la dégradation des molécules de glycogène et de glucose d’oxygène lors d’un exercice musculaire.

LIGAMENT

Un ligament est une courte bande de tissu, Les ligaments connectent les os à d’autres os dans des articulations. Les ligaments limitent la mobilité des articulations, ou empêchent certains mouvements

LIPIDES

Ensemble des corps gras (graisses) ou des substances contenant des acides gras (éléments de base des lipides). Ils participent à la constitution des membranes cellulaires et du tissu nerveux.

LUC LÉGER (test)

Test de VMA dont le but est de courir le plus longtemps possible en respectant un rythme de course qui s’accélère de 0.5km/h toutes les minutes.

MARATHON

Course sur route sur la distance officielle de 42,195 Km.

MUSCULATION

Le coureur de fond n’a pas besoin d’une forte musculature (au contraire) , donc le travail de musculation est somme toute léger pour le coureur

NAVETTE (test)

Test de VMA dont le but est de courir le plus longtemps possible en aller retour entre des quilles espacé de 20m en respectant un rythme de course qui s’accélère de 0.5km/h toutes les minutes

NÉGATIVE SPLIT

Expression qui signifie que l’on court le deuxième « semi » de son marathon plus vite que le premier.

NIVEAU

Nous sommes tous différent, donc nous avons tous des niveaux et aptitudes différentes

OBJECTIVITÉ

indispensable pour l’entraîneur et pour celui qui souhaite être son propre entraîneur

PÉRIOSTITE

Inflammation de la membrane entourant l’os (le tibia), La zone de douleur est diffuse, problème survenant souvent à l’augmentation de la charge d’entraînement

PMA

Puissance de travail constatée au moment où le VO2max est atteint. La PMA s’exprime en watts

PPG

Une série d’exercices (montée de genoux, multi bonds, talon fesse, renforcement des abdominaux et des dorsaux, etc.) qui, s’incluant dans les programmes d’entraînement, améliore la tonicité musculaire et contribue à la qualité et à l’efficacité de la course. Cette préparation devient spécifique (PPS) lorsque ces exercices de base appelés "gammes" sont complétés par d’autres spécifiques à une discipline bien déterminée. La course de fond par exemple...

PRE-FONCIER

Période où l’on reprend contact avec le course à pied après une coupure, On travaille essentiellement le footing et le 100% de Vma, cette période est suivie du foncier

PRÉPARATION FONCIÈRE

Période de préparation générale du début de saison ou l’on travaille pour développer toute les vitesses, par la suite on s’engage dans la préparation spécifique (10km etc.)

PRÉPARATION SPECIFIQUE

Période de préparation qui succède a une période de préparation foncière ou bien a une préparation sur une autre distance, on cherche ici a progresser sur la vitesse et la résistance spécifique de la course envisagée

PROGRAMMATION

Pour progresser ou être plus performant sur certaines courses, il faut programmer les dates et prévoir en fonction la montée en charge de’ entraînement, C’est de la programmation,

PROGRESSIVITÉ

La progression n’est possible que si entraînement est progressif au fils des jours et des semaines

PRONATEUR

http://perso.wanadoo.fr/pied.sport/notions.htm

PUBALGIE

C’est une affection douloureuse du pubis (symphyse pubienne) et des muscles ou tendons avoisinants. Elle se développe lorsqu’ il y a un surmenage sportif entraînant des microtraumatismes répétés ou des contraintes trop importantes au niveau des différents muscles impliqués : les muscles abdominaux et les adducteurs

RAVITAILLEMENT

Plus la course est longue plus celui-ci a de l’importance, Ne jamais le négliger

RÉCUPÉRATION ou (récup)

Période comportant un arrêt ou une diminution sensible de la quantité ou de l’intensité de l’entraînement. Elle peut se situer à la fin d’une saison, d’un cycle d’entraînement ou lors d’une séance afin de faire baisser les pulsations cardiaques.

RÉGIME

Avant de songer à en faire un, il est préférable de savoir pourquoi on veut en faire et si cela est justifié, Toute prise de poids a un rapport intime avec ce que nous sommes, En voulant jouer avec notre poids, on joue avec son âme, c’est pourquoi, il est préférable d’en parler avec votre médecin et si besoin est de vous faire suivre par un diététicien,

RÉGIME DISSOCIE SCANDINAVE

Régime qui consiste à épuiser ses réserves de glycogène 10 jours avant la compétition avec une alimentation basée sur les protéines et les graisses puis à reconstituer ses stocks trois jours avant grâce une alimentation hyper glucidique.

REPOS

La progression n’est possible que si il y a effort suivi de repos, Pendant le repos on récupère et si la récupération est complète les capacités son accrues

RÉSISTANCE

Se dit d’un effort suffisamment intense sollicitant la filière anaérobie de par sa durée et son intensité

RUFFIER (test)

Test de forme où l’on prend sa fréquence au repos puis juste après 30 flexions de jambes et enfin après une minute de récupération. TEST DE RUFFIERUFFIER
Ce test dit de Ruffier-Dickson se déroule en 3 étapes :
 
- Après être resté allongé environ 5 minutes au calme : prendre son pouls (P1)
- Réaliser 30 flexions complètes sur les jambes, bras tendus et pieds bien à plat sur le sol, en 45 secondes. Prendre son pouls juste après (P2)
- Se rallonger et reprendre son pouls 1 minute après la fin de l’exercice (P3)
 
Indice Ruffier = ((P1 + P2 + P3) - 200) / 10
 
L’indice Ruffier s’interprète ensuite ainsi :
Proche de 0 : Excellent
Entre 0 et 3 : Très bon
Entre 3 et 8 : Bon
Entre 8 et 15 : Moyen
Entre 15 et 20 : Médiocre

SEMI MARATHON

Course sur route sur la distance officielle de 21,1 Km.

SEUIL AÉROBIE

Le seuil aérobie correspond également à un niveau d’activité biochimique défini pour une concentration d’acide lactique précise (2 milli moles). Cette concentration d’acide lactique est largement inférieure aux capacités d’épuration de l’organisme et permet donc une course très confortable et de longue durée. La filière énergétique utilisée est essentiellement aérobie jusqu’à la vitesse au seuil aérobie n’est qu’une fois franchie le seuil aérobie que la filière énergétique anaérobie commence à intervenir dans la production énergétique (de l’ordre de 70 à 80% de la FCMAX)

SEUIL ANAÉROBIE

Le seuil anaérobie correspond à un niveau d’activité biochimique où la production d’acide lactique par les cellules musculaires devient supérieure aux capacités d’épuration de celui-ci par l’organisme.Lors des définitions des allures de course, il serait plus juste de parler de la vitesse au seuil anaérobie plutôt que de "courir au seuil anaérobie". Il s’agit d’une valeur difficile à mettre en évidence de façon précise par des tests de terrain

SORTIE LONGUE

Entraînement long (entre 1h15 et 2h45) essentiellement basé sur le footing et dans le cas d’un marathon ou l’on incorpore des fraction a 80/85% de la VMA, le but est d’accroître la capacité d’endurance en générale elle correspond a un effort de l’ordre de 90% de la fréquence cardiaque maximum

STRETCHING

Gymnastique basée sur des exercices doux de contractions puis de relâchements des différents muscles du corps dans le but d’améliorer la flexibilité, la souplesse et la capacité de relaxation

SUPINATEUR

http://perso.wanadoo.fr/pied.sport/notions.htm

SURCONPENSATION

Technique entraînement visant accroître le niveau de performance par une succession de séance ou l’on travaille volontairement sur la fatigue,

SURENTRAINEMENT

Le fait de trop s’entraîner mène au surentraînement et donc à une fatigue entraînant blessures ou contre performance

TENDINITE

Inflammation aiguë ou chronique d’un tendon qui est d’origine traumatique ou rhumatismale

TENDON

Extrémité fibreuse, blanche et résistante, plus ou moins allongée, cylindrique ou aplatie, d’un muscle ou d’un ventre musculaire qui relie le muscle a l’os

TEST DE VMA

Test qui permet d’évaluer le potentiel d’un coureur et de calculer ses différentes vitesses d’entraînement

TMI

Test qui permet d’évaluer la résistance d’un coureur à une vitesse définie, ce test ce fait plus couramment a 100% de la VMA, le résultat a 100% de la VMA se situe entre 3 et 6 minutes
TRAIL Course en nature sur des distances et variations de reliefs parfois importants

VMA

Plus petite Vitesse atteinte à VO2MAX
VO2MAX Consommation Maximale d'oxygène